Une baignoire, une histoire

 

Si la salle de bains moderne n’est pas ancienne , la baignoire est fière de ses 10 000 printemps. Elle a su survivre à toutes les époques et difficultés face à l’hygiénisme et tenir bon face à sa concurrente : la douche.  Reine de la mode, elle a su s’habiller de toutes les matières , parfois oubliée mais jamais disparu, aujourd’hui elle est devenue irremplaçable dans toutes les salles de bain !

 

Une très vieille dame…

 

Il faut revenir jusqu’au 1er siècle avant J-C pour découvrir la naissance de la baignoire. A cette époque les Grecs et les Romains fréquentaient, très souvent, des bains publics ou privés.
Les activités sportives entrainaient la construction de gymnase, systématiquement associée à de pratiques aires de baignade. Le peuple s’en délecte au quotidien. Plus tard, au Moyen Age, les bains sont à la mode dans toute l’Europe.

D’abord de forme ronde en terre cuite baignoire , elle se polie en pierre ou devient de marbre du temps de l’Empire romain. Plus tard, lors des croisades les chevaliers se baignaient dans des cuveaux de bois.

 

A partir de la Renaissance, changement de cap !

 

Le cercle médical dénonce une propagation des microbes par l’eau, les bains sont désertés et l’hygiène corporelle réduite à des chiffons secs et du parfum. Seuls les mains et le visage sont nettoyés et sans eau !
Pourtant, au même moment, les Japonais profitent de bains bouillants dans des baignoires en bois. La méditation et la relaxation ont trouvé leurs premiers preneurs.

A l’ère des Lumières, l’hygiène reprend le dessus entrainant avec elle la réapparition des bains municipaux traditionnels. Moment devenu pourtant plus intimiste, car toujours dans l’idée de préserver la santé publique. Les bains médicinaux voient le jour , piscine vapeur, hydrothérapie…
Néanmoins, il faudra attendre le 20ème siècle pour que les bains se généralisent au sein des foyers. Toutes les classes sociales découvrent enfin les impératifs et impacts d’une bonne hygiène corporelle.

 

Jusqu’à ce que la salle de bains privative se démocratise grâce au développement des réseaux urbains d’assainissement,

les «sans eau» ont recours aux bains-douches municipaux… Claudine Penou

Bains parisiens, 160, rue Oberkampf. Piscine-vapeur douches, 1885. Lithographie en couleurs, 84 x 60 cm Huile/toile, 104 x 137 cm, Bibliothèque nationale de France.

La baignoire devenue un lieu de détente

 

S’accorder des moments de bien être devient un véritable phénomène de société devant la folie des mouvements. Avec lui, les baignoires prennent place dans toutes les chaumières et siège en première place dans la salle de bain même si la douche s’accorde de nombreux avantages déjà économique et des adeptes. Mais pas de voie d’extinction pour nos baignoires, elle est indispensable pour le bain et le développement des bébés et les plus grands pour les séances de réconfort, le bain a le grand pouvoir de lâcher les tensions et d’apporter un véritable bien-être physique.
Alors c’est certain, la baignoire a signé un nouveau bail d’au moins mille ans avec les familles du monde entier.

 

Baignoire ancienne en fonte – histoire de la baignoire

Côté matières et tendance

 

Du bois au zinc, de la pierre au marbre, les baignoires ont connu toutes les tendances et toutes les formes pour s’adapter à nos salles de bain privatives :  baignoire ronde, baignoire sabot, baignoire droite jusqu’à la baignoire d’angle
Aujourd’hui on la veut contemporaine et design ! Aux formes et aux vertus bien être, elles se déclinent en de nombreuses options. De plus, notre société actuelle engagée dans la préservation de l’environnement tend à choisir des modèles écologiques, notamment avec le réchauffeur d’eau.